agrandir le texte retrecir le texte

L’amélioration du cadre de vie au coeur des préoccupations à Saint-André

Le conseil municipal, s’est réuni mercredi 28 juin 2017 et a approuvé de nombreuses affaires portant sur l’amélioration du cadre de vie des Saint-Andréens.

Mise en place des concessions funéraires trentenaires

Confrontée à l’abandon de nombreuses concessions, la ville a souhaité revoir le tarif des concessions funéraires : il s’agit de concessions perpétuelles tacites.Aussi,pour un meilleur suivi des concessions et répondre à la demande des citoyens la ville instaure la concession trentenaire. (concession de 2m2 au prix de 200 euros et concession de 4 M2 au prix de 650 euros. Dans un souci d’équité, la tarification des cases de columbarium a été revu à la baisse (300 euros).
A savoir, que la nouvelle disposition ne s’applique qu’aux concessions nouvellement attribuées. Aussi pour mieux accompagner les familles lors du décès d’un proche une maison funéraire va voir le jour en 2018 en lieu et place de la maison WELMANT proche du cimetière que la ville va acquérir.A noter qu’un cimetière sera disponible d’ici 2020 à Ravine Creuse.


future maison funéraire

Rénovation du carré de l’église

La rénovation du Carré de l’Eglise présente un enjeu majeur, d’amélioration du cadre de vie qui s’inscrit dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU) .Cette rénovation, comprend la réhabilitation de l’école des Frères avec la création de locaux pouvant abriter des activités de restauration et de commerce. Le marché couvert sera également réhabilité et reconverti en marché bio. L’aménagement de la cour de l’école des Frères et de la placette de l’avenue de Bourbon viennent compléter le projet. La société publique locale Avenir Réunion SPLAR sera en charge pour la maîtrise d’ouvrage .Coût total de l’opération : 3 879 135 euros.

Mise en oeuvre d’un règlement local de publicité

La ville a élaboré son règlement local de publicité (RPL). L’objectif est d’améliorer l’image du centre-ville et les grands axes.Ce règlement définira les périmètres où les affiches pour la promotion de l’alcool seront prohibées.De plus, un arrêté pour interdire l’alcool aux abords des écoles, des centres de formation et des établissements publics sera bientôt appliqué.L’opposition et la majorité s’accordent sur ce sujet et veulent limiter voire interdire la publicité sur les alcools au sein de notre territoire. « Au conseil départemental, je porte le projet de lutte contre les addictions, Saint-André fera partie des premières communes à modifier son règlement local de publicité pour lutter plus efficacement contre ce fléau » se réjouit Jean-Marie VIRAPOULLE. En outre, le public et les professionnels pourront formuler leurs observations dans un registre et une réunion publique sera organisée.

Réhabilitation de l’école Docteur Martin

La réhabilitation des équipements scolaires des quartiers prioritaires de la ville constitue une priorité . Aussi, la ville s’est donné pour objectif de réhabiliter l’école Primaire Docteur Martin pour accueillir les élèves dans un cadre optimal favorisant les apprentissages.De nombreux travaux vont donc suivre pour améliorer le cadre de travail des enfants et des enseignants. Coût total des opérations : 1 000 000 euros (Préfecture : 297529 euros, Région : 500 000 euros, Mairie : 202 471 euros).