agrandir le texte retrecir le texte

La première phase du projet d’éco-technoport de Bois-Rouge

Plus de 2000 emplois. 240 M€ d’investissement pour la première phase du projet d’éco-technoport de Bois-Rouge. Ce sont les chiffres-clés, à retenir de la convention officialisant la Cirest comme Territoire d’Industrie, signée à la Nordev le Mercredi 24/10 par Bruno le Maire Ministre des finances, Didier Robert Président de la Région Réunion et Jean-Paul Virapoullé, président de la Cirest, ainsi qu’une dizaine d’entreprises dont Naval Energies, Albioma...

Pour le maire de Saint-André : « Cette convention qui marque le point de départ du projet d’éco-technoport fait progresser la Réunion en « première division » sur le terrain de l’industrie ». La partie terrestre inscrite dans la première phase du projet comprend notamment la valorisation de l’eau océanique profonde qui va servir à la production électrique, à l’aquaculture, à la fabrication de produits cosmétiques ou la mise en bouteille. Jean-Paul Virapoullé rappelle par ailleurs que « tout privé qui mettra son argent sur cet équipement aura la garantie de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) ». Pour Bruno Le Maire, « C’est le début d’une belle histoire industrielle ».