agrandir le texte retrecir le texte

Pose de la première pierre de la STEP

la municipalité a prouvé une fois de plus sa détermination à s’attaquer aux problèmes d’assainissement des eaux usées en procédant à la pose de la première pierre de l’extension de la station d’épuration de Cambuston, elle sera remise en conformité vis-à-vis de la réglementation européenne.

Les travaux de l’extension de la station d’épuration ont démarré et dureront 21 mois. l’Etat fait un constat alarmant. La station d’Epuration a une capacité de traitement de 8 000 équivalents habitants alors que la charge qui parvient à la station est de 12 000 équivalents habitants. Soit 4000 de plus. En vue de l’évolution de la population, notre littoral subit un préjudice environnemental inacceptable depuis une dizaine d’années. Aujourd’hui, 1300 m3 d’eaux brutes non traitées se déversent directement dans l’océan. Par ailleurs, la non-conformité des installations entrave les capacités d’urbanisation de notre commune.

Des atouts environnementaux considérables

L’extension de la STEP se veut donc respectueuse de l’environnement. Et conformément aux normes européennes, elle s’inscrit également dans une démarche Haute Qualité Environnementale avec le traitement de l’azote, du carbone et du phosphore des eaux usées dans les zones aérobies de l’infrastructure, et la clarification des eaux pour une meilleure qualité de l’eau de l’étang avant d’être rejetée dans la mer.
D’autres atouts environnementaux considérables viendront s’ajouter : Deux nouveaux bassins d’une capacité de traitement des eaux usées correspondant à 20 000 équivalents habitants, des bâtiments techniques entièrement recouverts, ventilés et désodorisés pour minimiser les nuisances olfactives, et ainsi réduire les gênes des riverains. Une STEP dotée de technologies innovantes avec l’utilisation des ultraviolets pour la désinfection des fluents, la mise en place d’un séchage solaire qui vise à transformer les boues en granulés et conditionnés dans une zone de stockage pour une valorisation agricole à l’épandage. Pour cet effet, deux grandes serres de séchage solaire d’une superficie de 1500 m2 chacune et des panneaux photovoltaïques, seront construites pour garantir une économie d’énergie. Ce chantier prend donc en compte les besoins immédiats de la population mais aussi futurs puisque la STEP aura une capacité de traitement de 40 000 équivalents habitants sur du long terme, et ce dans une démarche de développement durable.